It is so hard to leave – until you leave. And then it is the easiest goddamned thing in the world

La Face Cachée de Margo – John Green
Edition Gallimard Jeunesse
Publié le 21 août 2014
(première édition le 01/10/08)
15.90€
VO: Paper Towns


Quentin Jacobsen est un jeune américain de 18 ans qui est profondément amoureux d’une certaine Margo Roth Spiegelman depuis… et bien depuis des lustres (pour pas dire toujours). Cette fameuse Margo Roth Spiegelman, n’est personne d’autre que sa voisine. Ils se connaissent depuis des années et étaient autrefois amis. Mais ça c’était avant. Car oui maintenant qu’ils sont au lycée, leur amitié n’est plus qu’un vieux souvenir, car évidemment tous les sépare : Margo Roth Spiegelman est populaire, Margo Roth Spiegelman est aimée de tous, Margo Roth Spiegelman fait beaucoup de jaloux/ses, Margo Roth Spiegelman est belle, la vie de Margo Roth Spiegelman est rempli d’aventures, Margo Roth Spiegelman n’est pas comme les autres, Margo Roth Spiegelman est au-dessus des autres, Margo Roth Spiegelman est une déesse vivante, etc etc. Quentin, quant à lui, n’est juste qu’un geek, plutôt bon élève, qui n’a que deux amis, et bien sûr tout le lycée ignore son existence (sauf quand il faut bully quelqu’un), Margo Roth Spiegelman elle-même se contre-fout de lui pour vous dire.
Et pourtant, le soir où Margo Roth Spiegelman décide de se venger (d’à peu près tout le monde), c’est Quentin qu’elle choisit comme larbin :)) Après cela, Margo Roth Spiegelman disparait et Quentin tente de la retrouver – évidement –, et ce avec l’aide des pauvres indices qu’elle a laissé derrière elle. S’en suit de cela un long et dangereux road trip, pour sauver sa majesté la reine Margo Roth Spiegelman…


Désolé, j’ai essayé de rester objective mais c’était vraiment trop dur. Mais du coup j’imagine que vous avez très bien compris ce que j’ai pensé du livre ? Effectivement, je l’ai bel et bien détesté. Mais avant de vous en dire plus, vous devez savoir que le livre est découpé en 4 :

Le prologue, qui n’est rien d’autres qu’une sorte de flashback, où Margo Roth Spiegelman et Quentin étaient encore amis. Le ton est donné ici, on découvre les personnages, Margo Roth Spiegelman aka la meneuse qui n’a peur de rien et Quentin aka le suiveur qui a peur de tout. Ensuite, on a la vengeance de Margo Roth Spiegelman, puis la disparition de Margo Roth Spiegelman avec la quête aux indices, et enfin le road trip.

Voilà, et maintenant je vais tout de même commencer par relever les – rares – points positifs du livre.
Au moment où je l’ai lu et avant de savoir ce qui allait suivre, j’ai vraiment aimé la première partie. On va dire que c’était plutôt drôle de suivre la vengeance de Margo Roth Spiegelman. D’ailleurs, il y a quand même une bonne dose d’humour dans ce livre – dieu merci – et franchement si ce n’était pas le cas, j’aurais direct décroché. Ensuite, j’ai plus ou moins bien aimé les personnages. Enfin surtout les personnages secondaires, genre Ben et Radar, parce que wow des amis comme ça j’aimerais en avoir. Ils arrivent à supporter Quentin et l’accompagne dans un road trip de plus de 20h juste pour ses beaux yeux. Et en dernier point positif, j’ajouterais peut-être le road trip en lui-même? Genre la façon dont il a été préparé et effectué, c’était tout de même sympa à lire – du moins plus sympa que le reste du livre en tout cas.

Maintenant, prenez une bonne inspiration, installez-vous confortablement devant votre ordinateur/téléphone/whatever et attrapez votre bol de popcorn, je vais aborder la partie « ce que je n’ai pas aimé dans la Face Cachée de Margo ».

Commençons par le commencement, je n’ai pas aimé le prologue. Il était tout simplement sans plus. Il ne m’a pas du tout donné envie de lire le livre, l’univers décrit était vraiment bof et inintéressant.

Ensuite je n’ai pas aimé la deuxième partie, celle où Margo Roth Spiegelman disparait donc. Pourquoi ? tout simplement parce que je ne l’ai pas comprise. La première partie était sympa et là, bim, changement de sujet, une nouvelle histoire commence. Et comment dire, c’était nul, et long, et chiant, et vraiment trop long. Je sais pas il doit se passer au moins deux cents pages sur la recherche d’indices éventuels qui pourrait mener à Margo Roth Spiegelman, et y a une question qui ne cesse de revenir : est-ce que Margo Roth Spiegelman est toujours vivante ? et là je me dis, c’est une putain de blague ? John Green n’aurait tout de même pas osé nous faire un remake de Looking for Alaska. Parce que bon, il y a quand même plus d’une ressemblance entre les deux livres : même type de personnage, on peut facilement comparer et assimiler Margo/Alaska et Quentin/Miles, même étrange disparition etc. Alors bon, autant j’ai adoré Looking for Alaska et le personnage d’Alaska (qui ne m’a pas du tout soulée), autant j’ai détesté la Face Cachée de Margo et cette Margo Roth Spiegelman (qui me sort par les yeux).

Autre élément qui ne m’a pas plu, le livre est prévisible, bien trop prévisible. Genre je ne sais pas j’avais toujours un train d’avance par rapport à Quentin lorsqu’il cherchait des indices. Tout me semblait évident, mais lui ne voyait rien et se prenait la tête pendant mille ans sur une broutille. Ainsi, on a le droit à une étude en long, en large et en travers de Feuilles d’Herbes de Walt Whitman et comment dire que ça m’a soulé au plus haut point, genre merci mais non merci tu peux te la garder ta dissert’.

Et à la limite, avec le recul je me dis que j’aurais pu supporter tout ça si seulement le personnage de Margo Roth Spiegelman n’était pas aussi exécrable. Je n’ai jamais autant détesté un personnage. Et même si elle n’est pas vraiment présente pendant les 2/3 du livre – dieu merci – elle m’a tout de même soulée. Genre vraiment. Car cette fille est la pire garce égocentrique au monde, et elle a mis ‘ses amis’ (elle ne les considère même pas de la sorte) en danger avec ses conneries, mais elle elle n’en a rien à foutre de tout ça, elle est au-dessus de ça elle. Mais évidemment, tout le long du livre, cet abruti de Quentin n’a pas marché mais couru pour retrouver cette imbécile de Margo Roth Spiegelman. Et la fin était vraiment une grosse blague et j’aurais préféré en savoir plus sur le devenir de ses pauvres amis qui l’ont accompagné jusqu’ici et qui du coup –eux – sont passés à la trappe.

En bref, ce livre était un véritable cauchemar, inutile et long. Je veux dire, on a le droit à tout un livre sur Madame Margo Roth Spiegelman aka le centre du monde, sauf que moi, ben je m’en contre fout d’elle, de cette (em)merdeuse odieuse qui se prend pour Dieu. Donc au final, j’ai vraiment l’impression d’avoir perdu mon temps avec ce livre…et c’est donc une déception pour moi.
J’aurais d’ailleurs tendance à ne pas vous le recommander, mais bon, quand je vois la note moyenne attribué au livre sur goodreads (4.01/5) et sur livraddict (15.8/20), je me dis que je dois être la seule à ne pas avoir aimé mdr.

Sinon c’est à ce jour mon 4e John Green et ma 1ère véritable déception. J’ai encore deux de ses livres dans ma PAL, et j’espère ne pas être déçue à ce point… ah oui aussi, j’oubliais ! j’ai lu ce livre en VF parce qu’on me l’a offert ainsi, mais franchement j’aurais préféré lire la VO, parce que bon, la traduction laisse vraiment à désirer…

*
**
*

Retrouvez ici la bande annonce de l’adaptation cinématographique, sortie en août dernier.

Et pour ceux qui ont déjà lu le livre, retrouvez la totalité de ma chronique (avec spoilers donc) sur goodreads.

Love always, Marie xx

Publicités

7 réflexions sur “It is so hard to leave – until you leave. And then it is the easiest goddamned thing in the world

  1. Eh bah ! T’y vas pas de main morte avec celui-là… Une chose est sûre, j’ai vraiment pas envie de le lire maintenant x) Déjà qu’en regardant la Bande Annonce du film, j’me suis dit « bof ça a pas l’air intéressant » mais là… Okay x)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s