Part of love is letting a person be who they want to be.

Boy Meets Boy – David Levithan
Edition Harper Collins
Publié le 01 août 2013
(première édition le 09/09/03)
6.05€


« The reason I couldn’t talk to you was because I felt so bad for not talking to you. » – David Levithan


Paul vit dans un monde parfait. Son homosexualité a été accepté par tous (famille comme amis) et ne gêne personne. Même au lycée tout se passe bien pour lui car il fréquente le lycée le plus tolérant au monde. Ainsi on y retrouve des quaterbacks transgenres et des lycéens qui n’ont pas peur de s’affirmer et d’être fiers de ce qu’ils sont.
Tony, cependant, habite dans la ville d’à côté et tout n’est pas aussi beau pour lui. Ses parents sont très religieux et n’acceptent pas du tout son homosexualité, ils l’empêchent même de fréquenter ses amis du sexe masculin. Sa vie privée est donc sous surveillance: chambre fouillée, appels téléphoniques contrôlés, historique internet vérifié à chaque instant etc.
Malgré le fait qu’ils vivent dans deux mondes complètement différents, Tony et Paul sont meilleurs amis.


Je ressors de cette lecture très très mitigée. Je pense que je suis carrément passée à côté de ce livre. J’ai essayé, j’ai fait de mon mieux, vraiment, mais je ne suis pas parvenue à rentrer pleinement dans cette histoire. J’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, ni à cet univers. Et j’ai vraiment l’impression qu’il ne se passe rien dans ce livre, dans le sens où il n’y a pas de plot et que tout est survolé.

En bref cette lecture ne m’aura rien apporté, je n’ai même pas ressenti le plaisir de lire car je suis ressortie de cette lecture perdue avec 6483920 questions en tête. a) j’ai pas compris ce livre, b) c’est quoi cette fin prématurée?, c) c’est quoi ce livre?, d) pourquoi j’ai l’impression que c’est un brouillon? un travail inachevé?, f) pourquoi avoir écrit ce livre? quel est son but clairement?, g) que deviennent les personnages? etc.

Alors bon, comme j’avais besoin de réponses ET que je ne comprenais pas les notes accordées à ce livre (17.8 sur livraddict et 3.86/5 sur goodreads), j’ai fait quelques recherches. Et j’ai ainsi lu pas mal de chroniques qui m’ont fait ouvrir les yeux sur certains points plus ou moins importants du livre que j’avais plus ou moins pas remarqué.

Ce livre, ou du moins, le monde où vit Paul est une utopie. Et il nous donne une idée de comment ça serait d’être non-hétéro dans un monde parfait. Il est là pour nous donner du courage, la force de se battre pour un monde meilleur etc…

Mais je trouve que l’utopie est un style littéraire assez délicat. Je veux dire y a une fine ligne entre nous donner du courage et nous démoraliser. Et pour ce livre, je trouve qu’on est un peu à cheval sur la ligne. On nous montre plein de belles choses, on a envie d’y croire, on a envie de se batte pour les obtenir mais a côté de ça on suit le personnage de Tony et on est vite rattrapé par la réalité.

*
**
*

J’ai donc ni aimé, ni detesté ce livre mais après réflexion, je pense tout de même que c’était une perte de temps que de l’avoir lu. Heureusement que le livre est plutôt court finalement… J’aurais donc tendance à vous le déconseiller mais je ne sais pas, beaucoup de gens l’ont aimé, alors peut être que ça sera votre cas aussi.

Note finale: 2.5/5.

Difficulté VO: niveau 2, faisable mais quelques passages ou mots compliqués qui peuvent gêner votre lecture.

N’hésitez pas à me laisser vos avis, je les lirais avec plaisir. 

Love always, Marie xx

Publicités

2 réflexions sur “Part of love is letting a person be who they want to be.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s