This is the trap of having something to live for: everything else seems lifeless.

Every Day – David Levithan
Edition Electric Monkey
Publié le 02 septembre 2013
(première édition le 28/08/12)
9.69€
VF: A Comme Aujourd’hui


« I have learned how to observe, far better than most people observe. I am not blinded by the past or motivated by the future. I focus on the present, because that is where I am destined to live. » – David Levithan


A n’est pas un garçon. A n’est pas une fille. A n’a pas de sexe, ni de genre. A n’est pas comme les autres. Chaque jour A se réveille dans le corps d’une autre personne, et l’emprunte pour une seule journée. A n’a ni famille, ni amis, et tout le monde ignore son existence. Enfin, jusqu’à ce qu’A se réveille dans le corps de Justin, le petit ami de Rhiannon…


Je vous parlais il y a quelques temps de mon coup de cœur pour Another Day, le compagnon de Every Day. Aujourd’hui, je vais donc vous parler de mon coup de cœur pour Every Day.
Dans ce livre, on suit donc l’histoire du point de vue de A et on apprend donc d’avantage de choses sur son mode de vie hors du commun. On comprend un peu mieux comment sa vie se déroule, car on la suit sur plusieurs jours consécutifs. Contrairement à Another Day, qui était quand même essentiellement centré sur la relation Justin/Rhiannon, Every Day est centré sur les corps qu’habite A. Chaque chapitre étant un jour différent, on découvre ainsi chaque « hôte » de façon plus approfondie, avec toujours en fil conducteur l’histoire d’amour impossible entre A et Rhiannon. L’avantage de ça c’est qu’on a pas à supporter ce casse couille de Justin, mais du coup, beaucoup de personnages différents sont introduits et on a du mal à les garder tous en mémoire…

Une fois encore sexualité et genre sont abordés et j’aime beaucoup la façon dont cela est fait. Aussi, j’apprécie grandement la diversité des corps habités par A. Car on découvre ainsi des personnages de différentes cultures, religions, orientations sexuelles, genres, etc, ce qui apporte un peu plus de réalisme au livre. Cependant, une fois de plus Rhiannon me déçoit par ses remarques clairement homophobes. Surtout que là, on les perçoit comme si on était A et ça fait d’autant plus mal…

Pour ce qui concerne la fin, elle ne m’a pas vraiment apporté plus d’informations par rapport à la fin de Another Day. Mais, j’ai pu remarqué que A et Rhiannon ne réagissaient pas du tout de la même façon, ce qui me donne encore plus envie de lire la suite, qui est d’ailleurs prévue pour 2017 au plus tôt (?). On a pas vraiment de date pour le moment, mais je suis heureuse de voir qu’une suite est bel et bien prévue.

*
**
*

Pour conclure, je dirais que je n’ai pas été déçue par Every Day, qui a été à la hauteur de mes attentes. J’ai passé un moment agréable à lire ce livre, et même si je connaissais déjà l’histoire, j’ai réussi à ne pas m’ennuyer. Certains peuvent penser que les compagnons sont inutiles, que c’est juste un moyen de se faire facilement un peu plus d’argent en réchauffant un livre qui avait bien marché. Mais pour ce qui est de Every Day/Another Day, je peux vous dire que je suis très contente de mes lectures et que je n’ai pas l’impression d’avoir perdu mon temps.
Alors évidemment, il n’est pas essentiel de lire les deux, un seul suffit, mais les deux sont très complémentaires et mine de rien ils vous permettent de découvrir certains aspects plus en détails. Personnellement, j’ai beaucoup aimé suivre le point de vue de Rhiannon ET A, et comme je vous l’ai dit dans ma chronique de Another Day, j’avais tellement aimé cet univers que j’avais besoin de le prolonger.
Après si vous comptez lire ces deux livres, je vous conseille d’espacer les deux lectures de quelques semaines/mois, histoire de pas avoir l’impression de relire la même chose (ce qui n’est pas le cas, sauf pour les dialogues entre Rhiannon et A quoi). Et si vous ne savez pas par lequel commencer, faites un tirage au sort, car honnêtement, ça n’a aucune importance.
Maintenant, si vous ne voulez en lire que un seul, je vous conseillerais plutôt Another Day, car c’est celui que j’ai le plus préféré (même si Justin est casse couille). Ne me demandez pas pourquoi, j’en sais rien à vrai dire. Mais les deux sont très bien en tout cas.

Note finale: 5/5

Difficulté VO: niveau 1, easy peasy.

N’hésitez pas à me laisser vos avis, je les lirais avec plaisir. 

Love always, Marie xx

Publicités

3 réflexions sur “This is the trap of having something to live for: everything else seems lifeless.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s