#CHRONIQUE: Let it Snow – John Green, Maureen Johnson & Lauren Myracle

18272314
Let it Snow – John Green, Maureen Johnson & Lauren Myracle | 368 pages | Édition Penguin | Liens: livre papier/ebook
Résumé:
The Jubilee Express: Suite à l’arrêt imprévu de son train, Jubilee se retrouve bloquée dans la ville de Gracetown, où elle fait la rencontre de Stuart, local qui lui propose un toit pour la nuit.
A Cheertastic Miracle: Tobin, The Duke et JP mettent un terme à leur marathon James Bond pour se lancer dans un road trip périlleux afin de retrouver 14 pompom girls au Waffle House du coin.
The Patron Saint of Pigs: Addie, barista au starbucks de Gracetown, doit faire face à ses problèmes de couple tout en essayant de regagner la confiance de ses amies.

~

Trois nouvelles, écrites par trois auteurs différents, mais qui sont toutes liées entre elles car elles se déroulent toutes du 24 au 26 décembre dans une même ville enneigée où les  différents personnages se croisent. C’était la première fois que je lisais un livre comme ça, le changement de plume ne m’a pas gênée mais la différence de qualité, oui. Je vais donc vous donnez mon avis pour chacune de ses nouvelles, puis je ferais un bilan sur l’œuvre en générale.

La première nouvelle est de loin ma favorite, j’aurais aimé qu’elle soit plus longue et j’irais même jusqu’à dire que j’aurais préféré que les 354 pages de ce livre lui soient consacrées. J’ai adoré l’histoire, ainsi que les personnages, l’humour, bref tout. C’est la première fois que je lisais un texte de Maureen Johnson et je dois avouer que j’adore son style et l’humour de ses personnages. Du coup j’aimerais bien rajouter quelques unes de ses œuvres à ma wishlist, donc si vous avez quelque chose en particulier à me  conseiller, allez-y.
Note pour The Jubilee Express: 5/5

Debbie had to get up and slice me a thick piece of cake before she could answer. And I do mean thick. Harry Potter volume seven thick. I could have knocked out a burglar with this piece of cake. Once I tasted it, though, it seemed just the right size.

La deuxième histoire, celle de John Green donc, est (selon moi) définitivement la pire. Je l’ai trouvée inutile et trop prévisible. Les personnages sont ennuyants et agaçants. Tobin, et tous les autres personnages du sexe masculin de cette histoire, sont des fuckboys. Et ils sont aussi très stupides, ils risquent leur vies pour -pardonnez moi l’expression- baiser des pompom girls. Car évidemment qui dit pompom girl, dit fille facile, merci pour les clichés John Green :)) J’ai eu le sentiment que les filles n’étaient pas respectées dans cette nouvelle (spéciale dédicace à The Duke qui ferait mieux de changer d’amis) et je me suis ennuyée à mourir. Pour la magie de noël on repassera. Autant j’ai adoré la première nouvelle, autant celle-ci m’a limite énervée. Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages qui sont toujours les même avec John Green : la fille mystérieuse, le geek etc. Cette nouvelle était très décevante, et personnellement j’en peux plus d’être déçue dans toutes mes lectures de John Green. Moi qui l’adorait après ma lecture de TFIOS et Looking for Alaska, je commence sérieusement à me dire que ces deux romans la sont les seuls bien de l’auteur…
Note pour a Cheertastic Christmas Miracle : 1/5

Christmas is never over,unless you want it to be… Christmas is a state of mind.

La troisième et dernière nouvelle était également assez décevante. Une fois encore les personnages étaient énervants, Addie ne cesse de pleurnicher, je l’ai détestée tout comme ses amies qui m’ont soûlée avec leur gamineries. Et bien que j’ai trouvé cette nouvelle aussi inutile que celle de John Green, je l’ai tout de même un peu plus appréciée. Pourquoi? Tout simplement parce qu’un des personnages (mon préféré) est un cochon miniature et c’est genre l’animal le plus adorable au monde ! tumblr_lzfznlbv1n1qh6rjfo4_400Et aussi parce qu’à la fin, on a le droit de revoir les personnages principaux des nouvelles précédentes rassemblés au Starbucks. Et du coup on peut revoir Jubilee et Stuart aka mon OTP.

Note pour The Patron Saint of Pigs: 3/5

*
**
*

Un gros coup de cœur pour la nouvelle de Maureen Johnson et deux déceptions -plus ou moins grosses- pour les nouvelles de John Green et Lauren Myracle, du coup, bilan assez mitigé qui me conforte encore plus dans mon idée que ce livre aurait dû être uniquement consacré à la première nouvelle. Sinon j’ai quand même beaucoup apprécié lire à Noël un livre qui se déroule à Noël. On arrive encore mieux à se plonger dans l’histoire et c’est vraiment super. Et c’est d’ailleurs pourquoi je vous recommande tout de même ce livre pour Noël prochain, je pense d’ailleurs le relire (enfin la première nouvelle en tout cas).

Note finale: 3/5 Difficulté VO: easy peasy
(VF: Flocons d’amour)

N’hésitez pas à me laisser vos avis et à me recommander des livres de Maureen Johnson.
~ Et n’oubliez pas que vous pouvez désormais retrouver le blog sur facebook ~

Marie xx

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s